3 façon de limiter les frais vétérinaires pour son chat

Un accident, une maladie : votre chat n’est à l’abri d’aucun problème de santé. Or, pour le soigner, vous devez débourser des sommes parfois colossales, d’autant que dans le milieu des vétérinaires, les praticiens ont le droit de pratiquer librement leurs tarifs. Pour éviter tout problème de budget, voici des conseils qui vous aideront à réduire la facture.

3 façon de limiter les frais vétérinaires pour son chat

Souscrire à la bonne assurance

Il est important de faire assurer son chat pour faire baisser significativement les frais vétérinaires. Sauf que la France est en retard sur cette pratique par rapport aux autres pays européens. En Grande-Bretagne, l’assurance animale séduit 20% des propriétaires. En Suède, les chiffres sont éloquents. 80% de propriétaires souscrivent à une assurance. Dans l’Hexagone, ils ne sont que 2% à avoir signé. Pourtant, prendre une telle protection est très avantageux à bien des égards. L’assurance du chat couvre tous les soins allant de la vaccination, à la vermifugation, en passant par la stérilisation jusqu’à la chirurgie.

Pour comprendre son importance, il suffit de faire quelques calculs. Les soins d’une simple infection vous coûteront jusqu’à 600 euros. Ce prix inclut la consultation, les analyses, la chirurgie et l’achat des médicaments. Si vous prenez une assurance premium d’environ 40 euros par mois, vous bénéficiez d’un taux de remboursement de 100%. Une assurance d’entrée de gamme donne droit à un remboursement de 50% et cela, pour une cotisation mensuelle de 10 euros.

Passer par les fondations ou associations pour animaux

Si vous n’avez pas la possibilité ni les moyens de souscrire à une assurance santé animal, l’autre astuce consiste à passer par les services de la Société Protectrice des Animaux (SPA). Elle a en effet mis en place des dispensaires partout dans le pays pour aider les personnes ayant des animaux de compagnie, mais qui ont peu de revenus pour les faire soigner. Par contre, les soins se limitent à l’immatriculation, la vaccination et la stérilisation. De plus, si vous optez pour cette solution, vous devez présenter des justificatifs de revenus. Les prix des soins seront déterminés en fonction de vos ressources.

Pour que votre animal bénéficie de soins plus poussés, tournez-vous vers la Fondation Assistance aux animaux. Celle-ci pourra pratiquer des actes chirurgicaux, faire les analyses ou encore les radiographies.

Bien s’occuper de votre félin

Les frais de vétérinaire peuvent être réduits si vous vous occupez correctement de votre chat. Et cela commence par les vaccins. Un acte à ne surtout pas sous-estimer, car ils permettront de prévenir des maladies comme le coryza, le typhus ou encore la leucose dont les soins sont particulièrement coûteux. Pareil pour la stérilisation qui est importante puisqu’elle évite des tumeurs testiculaires, des problèmes de prostate chez le mâle ou des tumeurs ovariennes, des grossesses nerveuses ou un pyromètre chez les femelles.

Côté alimentation, vous devez également faire des efforts. L’idéal est de mixer une alimentation sèche avec une alimentation humide pour prévenir les éventuels troubles rénaux. Si possible, il vaut mieux des produits Premium plutôt qu’entrée de gamme. Mieux, la nourriture maison étant plus saine, n’hésitez pas à concocter de bons petits plats à votre félin.

Écrit par Eliot le dans Petits trucs de la vie

Parlez-en autour de vous

Laissez-moi votre avis

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : i5iur3g39g