Goldman, tu manques

Cela fait plus de 10 ans que Jean-Jacques Goldman n’a plus sorti d’album. Pour certains, cela fait une éternité. Et Goldman nous manque terriblement. A vous, à nous, à moi.

Goldman a laissé un vide abyssal

J’ai eu l’occasion de le voir à 4 reprises sur scène et je possède tous ses albums en CD et une très grande partie en vinyl. C’est dire à quel point je suis fan de l’artiste mais aussi de l’homme.

10 ans que je n’ai plus une nouvelle mélodie à fredonner ou un nouveau texte à dévorer. Un manque inestimable pour le patrimoine musical français. Car j’ai beau regarder du côté de la nouvelle génération, aucun artiste (peut-être M mais pas autant) ne parvient à me faire vibrer comme Goldman le faisait.

Goldman au Zénith de Paris

Depuis quelques jours un album hommage est en vente dans tous les bacs. Je l’ai écouté succinctement à partir de bribes que l’on peut trouver à la FNAC ou sur iTunes. Au niveau musicalité, je le trouve horrible. Et les artistes n’ont pas la fibre nécessaire pour combler le manque qui m’habite.

Un album inutile à mon sens

Je le perçois tout au plus comme un argument commercial pour permettre à des artistes de faire parler d’eux et donner de la matière au label, co-fondé par le fils de Goldman, afin de faire le buzz.

J’ai beau adorer Jean-Jacques, je n’achèterais pas ce disque. J’espère qu’un jour il reviendra plus durablement que ses courtes présences annuelles dans les Restos du Coeur.

Parce que les vrais fans de Goldman l’aiment et n’attendent que ça. En tout cas, c’est mon cas. Jean-Jacques, tu manques comme tu le disais dans ta chanson.

Écrit par Charlotte le dans Toute la musique que j’aime

Parlez-en autour de vous

Laissez-moi votre avis

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : qut2mx2cwm